15 septembre, 2008

Le Scaphandre et le Papillon…

Posted in film, roman tagged , , , , , , , , , à 8:38 par orthophonie

… ou la lutte pour sa propre survie à travers la communication.

Le roman

Le Scaphandre et le Papillon est un ouvrage autobiographique réalisé par Jean-Dominique Bauby. Le roman contient le récit de sa vie avant son attaque cérébrale, mais également le gouffre dans lequel le plonge son accident. Privé de parole, ainsi que de toute sorte de mouvement corporel à part le clignement de l’une de ses paupières, Jean-Do est atteint par le syndrome du »locked-in ». Il est enfermé en lui-même, ayant gardé toutes ses facultés mentales et ses souvenirs, mais ne peux plus communiquer avec le monde extérieur.

Malgré les efforts d’une orthophoniste, Jean-Do ne pourra plus jamais retrouver la parole. Cependant, il pourra tout de même apprendre à communiquer grâce à un système ingénieux exploitant le seul mouvement de sa paupière, seul mouvement volontaire qu’il peut effectuer.  Ainsi pour un battement de paupière le locuteur doit interpréter un « oui », alors que deux battements traduisent un « non ». Ce système binaire permet d’établir les bases d’une communication, le sujet pouvant répondre à des questions simples, mais il peut également être exploité pour aller bien plus loin dans la communication et fournir au malade la possibilité de former des véritables énoncés, le faisant épeler ses phrases. L’orthophoniste récite un alphabet contenant des lettres classées dans l’ordre de leur fréquence dans la langue française et le patient arrête la lecture sur la lettre qu’il choisit pour épeler son mot.

Pourquoi un alphabet basé sur la fréquence des lettres dans la langue française? L’alphabet traditionnel ne serait pas adapté pour ce genre d’exercice et le principe de cet alphabet et de permettre au patient d’avoir le moyen d’épeler des mots de façon plus économique. En effet, il y a plus de chances qu’il arrête la lecture sur les premières lettres lues puisque ce sont les lettres les plus fréquemment utilisées dans les énoncés. Cela permet au sujet de moins se fatiguer et de produire des énoncés plus rapidement.

Comment est formé cet alphabet? L’alphabet basé sur la fréquence des lettres dans la langue française est le suivant : « ESARINTULOMDPCFBVHGJQZYXKW ».

Le patient doit-il épeler entièrement ses énoncés? Non, la compréhension de son énoncé peut être lié au contexte et ainsi un début d’énoncé peut être facilement complété par le locuteur. Cela vaut aussi pour les énoncés les plus fréquents tels que « merci ». Lorsque le locuteur arrive à deviner la parole ou l’énoncé du malade, ce dernier peut le « valider » grâce à un battement de paupière.

Quelles sont les limites d’une telle méthode? Le locuteur se voit obligé de répéter sans cesse l’alphabet pour permettre au malade d’épeler ce qu’il veut dire. Cela est extrêment fastidieux autant pour le malade que pour le locuteur, mais il n’y a guère d’autres méthodes. Notons tout de même que les progrès de l’informatique ont permis de mettre au point des claviers virtuels permettant au patient de séléctionner ses lettres grâce à l’actionnement d’un contacteur lors du défilement des lettres sur un écran.

Le film

Le roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique présentée au festival de Cannes 2007. Il y a reçu le prix de la Mise en Scène.

La différence entre le roman et le film tient surtout du fait que le réalisateur ne se place pas uniquement du point de vue de Jean-Dominique Bauby. Alors que le livre autobiographique relate les sentiments du protagoniste. Toutefois la caméra nous fait souvent voir à travers les yeux de Jean-Do le monde extérieur déformé par la vue de son seul oeil, son entourage et les médecins compatissants à sa douleur. Et la présence d’une voix off traduit fidèlement ses pensées tout au long du film.

Un récit émouvant et un témoignage hautement intéressant pour les recherches sur ce syndrome si rare et si dévastateur.

Publicités

6 mars, 2008

Jeudi 6 mars 2008 : journée européenne de l’orthophonie

Posted in 0 à 3 ans, jeudi 13 mars 2008, jeudi 6 mars 2008, journée européenne de l'orthophonie, journée nationale de l'audition, les Français et le bruit au travail à 2:45 par orthophonie

Ce mois de mars sera riche en évènements!

Le premier se déroule ce jeudi 6 mars 2008 avec la journée européenne de l’orthophonie qui a pour thème cette année « le développement du langage oral de 0 à 3 ans et la prévention des troubles précoces du langage ». Un sujet intéressant puisque la majeur partie des enfants qui consultent un orthophoniste ont plus de 5 ans. Or, il est important de détecter les troubles de la communication chez le jeune enfant, lorsque le langage est en pleine construction.

Jeudi 13 mars 2008: 11ème journée nationale de l’audition. Thème de cette année 2008 : « les Français et le bruit au travail ».

jna-2008_leger.jpg

16 février, 2008

Le concours selon les pays de l’UE.

Posted in belgique, concours orthophonie, italie, logopédie, paramédical, QCM, tirage au sort, union européenne tagged à 4:56 par orthophonie

Certains seront surpris d’apprendre que le concours pour entrer en école d’orthophonie est bien différent selon les pays européens. Je n’ais pas la prétention de savoir comment cela se passe dans tous les pays de l’union, mais je peux citer 3 exemples différents.

Le premier évidemment est celui de la France, que j’ai développé dans le post précédent (cf. L’école d’orthophonie, le concours d’entrée.) Le second est également connu par tous ceux qui souhaitent ardûment obtenir le concours: il s’agit de l’exemple de la Belgique. Non, ce n’est pas qu’une rumeur, les belges ont leur métode bien à eux pour recruter les heureux futurs étudiants en orthophonie… ils les tirent au sort! Oui, cette métode peut être contestable, je suis d’accord, mais je comprends que nombreux sont les candidats qui veulent tenter leur chance. D’ailleurs les chiffres parlent d’eux mêmes, une énorme partie des diplômés en orthophonie belge (donc en logopédie) rejoignent la France pour y exercer leur profession (c’est donc qu’une grande partie n’était allée en belgique que pour y étudier).

En ce qui concerne le déroulement des études en Belgique, je ne pourrai pas vous en dire grand chose. Je sais toutefois qu’avant de pouvoir exercer en France avec un diplôme en logopédie belge, il faut faire des stages complémentaires en France, si ce n’est même devoir passer quelques examens en plus (la durée des études est moins longue en Belgique).

Enfin, le troisième exemple concerne l’Italie. Les études en « logopedia » en Italie se déroulent sur 3 ans. Il s’agit d’une licence à numerus clausus qui dépend en général de l’université de médecine. Le concours d’entrée s’effectue avant la première année (non pas comme en médecine ou en pharma en France) et les places sont distribuées au compte gouttes (elles sont encore moins nombreuses qu’en France).

La véritable différence est sur les matières qui sont proposées lors du concours d’entrée. En Italie, l’orthophoniste est considéré comme un médecin spécialiste et non pas comme une profession purement paramédicale. Aussi, le concours porte uniquement sur des matières scientifiques. Sous forme de QCM à effectuer en deux heures, il comprend les matières scientifiques suivantes: maths, chimie, physique, biologie, logique. Le programme est celui de terminal S. Une fois passée cette unique épreuve, l’étudiant peut avoir accès à la licence en orthophonie. A noter cependant qu’une seule et unique date par an est prévue pour le concours dans toutes les villes d’Italie, ainsi vous ne pourrez pas tenter le concours de Rome et de Bologne la même année par exemple! La dernière remarque que j’ajouterai sur cette licence italienne est qu’elle est beaucoup plus centrée sur les matières scientifiques par rapport à la France où la linguistique y tient une part importante.

europe.jpg

L’école d’orthophonie, le concours d’entrée.

Posted in audiogramme, école d'orthophonie, épreuve écrite, épreuve orale, bilan orthophonique, concours orthophonie, interpréter chanson, prise de parole tagged à 4:28 par orthophonie

Tout d’abord il faut savoir que le concours français porte avant tout sur des connaissances linguistiques, telles que la syntaxe, la conjugaison, le vocabulaire et l’orthographe. Il peut également y avoir des questions d’ordre rédactionnelle ou bien encore des questionnaires de culture générale ; cela dépend de l’école où vous passerez le concours, car chaque école a son type d’épreuves. Une épreuve typique de ce concours est également la dictée, qui peut se trouver aussi sous forme de textes à corriger. Enfin, si vous réussissez à passer cette première étape, une seconde vous attend, qui n’est pas des plus facile: il s’agit de l’oral. Pouvant se faire en partie en groupe dans certaines villes (j’entends par « en groupe » une mise à l’épreuve des capacités de prises de parole dans un groupe de 5 ou 6 candidats) l’oral se déroule toujours devant un jury constitué de professionnels. Pour la petite annecdote, une grande partie des écoles demandent aux candidats d’interpréter une chanson ou un bout de chanson afin de vérifier que l’on ne chante pas trop faux (oui oui, ça sert dans le métier).

Après cette lourde sélection en deux temps, et si le candidat est apte physiquement à pouvoir entrer en école d’orthophonie (audiogramme et bilan orthophonique à présenter lors du concours), 4 longues, mais passionnantes, années d’études vous attendent!!! Alors courage, ne desespérez pas car ça en vaut vraiment la peine!!!

concours.jpg

Bienvenue sur Le Monde de l’Orthophonie

Posted in informations, nouveau blog, thèmes tagged à 9:11 par orthophonie

Bonjour à tous!

Voici un nouveau blog consacré au domaine de l’orthophonie!

Le site ne se veut pas une « mine d’informations » sur ce sujet, mais traitera de thèmes uniquement en lien avec le monde de l’orthophonie.

Bonne visite!

im3.gif